Monthly Archives: mai 2015

Visite guidée gourmande à Montmartre

 

Aujourd’hui La Route des Gourmets vous présente sa visite guidée gastronomique au cœur du fameux quartier de Montmartre !

Montmartre, un quartier pittoresque

Quartier typique de Paris, Montmartre attire chaque année de nombreux touristes. L’emblématique basilique du Sacré-Cœur, située au sommet de la butte Montmartre, est même le deuxième monument de France le plus visité après la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Lieu de vie d’illustres peintres aux XIXe et XXe siècles, décor de cinéma… Notre visite guidée insolite de Montmartre est une bonne occasion pour vous de découvrir le riche passé historique et culturel de ce quartier. Grâce à notre balade gastronomique à Montmartre, les lieux mythiques de Montmartre tels que la place du Tertre, la vigne du Clos Montmartre, la rue Lepic, le Lapin Agile… n’auront plus de secret pour vous !

Mais Montmartre est également un quartier qui possède une riche histoire gastronomique. En effet, ce quartier regorge de commerces de bouche traditionnels tels que des bouchers, des charcutiers, des maraîchers, des fromagers, des pâtissiers… Notre guide expert en cultures alimentaires aura à cœur de vous faire déguster des produits de qualité en vous dévoilant les meilleures adresses gourmandes de ce quartier.

Nous allons maintenant vous présenter quelques-unes des enseignes dans lesquelles vous pourrez vous rendre lors de notre visite guidée gourmande de Montmartre.

La fromagerie Rovecchio

Après 12 ans passés à travailler chez Alain Boulay, rue Mouffetard, Nicolas Rovecchio a décidé  d’ouvrir sa fromagerie en 2006 dans l’emblématique rue Lepic, juste à côté du Café des Deux Moulins où le film Amélie Poulain a été tourné.

Grâce à cette expérience, Nicolas Rovecchio a pu obtenir des contacts avec les meilleurs producteurs afin de fournir sa boutique.
Ce fromager passionné affine lui-même la plupart de ses fromages et aime conseiller ses clients.

Dans sa fromagerie, vous pourrez retrouver une large gamme de fromages (à peu près 160) parmi lesquels vous trouverez quelques créations maison tels que le brie et le reblochon aux truffes, des crottins à l’huile ou des chèvres frais agrémentés de baies roses, de poivre, de raisins secs ou de confiture de figue…

Les Petits Mitrons

Cette boulangerie est un exemple typique de commerce de bouche traditionnel.

Elle propose des tartes aux fruits en tous genres et autres pâtisseries traditionnelles. Sa devanture colorée et sa vitrine appétissante nous donne qu’une envie, celle d’entrer dans cette boutique et de goûter à tous ces beaux produits !

Oliviers & Co

Originaire des Alpes-de-Haute-Provence, l’aventure Oliviers & Co commence il y a environ 20 ans sous l’impulsion de passionnés de l’olivier.

Ce nouveau concept de promotion de l’huile d’olive part de la constatation que, tel que pour le vin, l’huile d’olive pourrait avoir des grands crus. En effet, selon les oliviers utilisés nous pouvons obtenir une incroyable diversité de terroirs et de goûts.

Cette enseigne propose également de nombreux produits méditerranéens et des cours de cuisine méditerranéenne. Vous pouvez d’ailleurs réserver votre cours de cuisine méditerranéenne ici.

Pâtisserie Gilles Marchal

Gilles Marchal a travaillé dans de nombreux établissements réputés tels que le Bristol, le Plaza Athénée, La Maison du Chocolat… avant de décider de créer sa boutique à Montmartre, rue Ravignan. Il y présente ses créations : éclair chocolat, opéra, viennoiseries, macarons...

Gilles Marchal propose également un véritable mille-feuille monté à la minute et fondant à souhait.

Vous l’aurez compris, cette pâtisserie est un passage incontournable dans notre balade culinaire à Montmartre !

Entre histoire et gastronomie, notre visite guidée gourmande de Montmartre est une manière originale de découvrir ce quartier à l’ambiance pittoresque.

Vous pouvez réserver votre balade gastronomique à Montmartre sur notre site internet.

Tagged , , , , ,

Le marché de Rungis : en route pour une visite guidée ultra privative !

Cette semaine l’équipe de LA ROUTE DES GOURMETS a eu le courage de se lever à 3h du matin pour accompagner Carole Metayer, créatrice de notre agence, car elle est aussi guide officielle du marché de Rungis et emmène donc très fréquemment quelques gourmets très curieux pour des visites sur mesure !
Cette visite privée de Rungis était cette fois destinée à un petit groupe de particuliers, des français passionnés de pêche qui avaient envie de prendre leur temps à la Marée ! Mais bien sûr, la visite est ouverte a tout profil et toute nationalité, à partir du moment où vous voulez vraiment découvrir le Marché de Rungis et ses coulisses !

Mais avant de démarrer notre reportage photos de ce circuit nocturne, voilà une brève présentation du marché de Rungis, qui est à ce jour encore le plus grand Marché d’Intérêt National au monde !

Situé à 7 km au Sud de Paris, dans le Val de Marne, le Marché d’Intérêt National (MIN) de Rungis a officiellement ouvert ses portes en mars 1969, où près de 15 000 camions se sont succédés pendant 3 jours pour déménager le marché des Halles de Paris au MIN de Rungis. Véritable vitrine de la gastronomie Française, le marché de Rungis accueille les meilleurs professionnels de France.

Aujourd’hui Rungis, c’est :

  • 234 hectares pour le cœur du marché et 600 hectares en incluant les plates-formes logistiques
  • 1 200 entreprises
  • Prés de 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 4 milliards rien que pour les fruits et légumes
  • 12 000 emplois permanents
  • 25 000 acheteurs
  • 40 millions d’euros investis par an
  • 26 000 véhicules par jour

Voici donc la présentation d’une visite guidée privative proposée par la Route des Gourmets, accompagnée d’une guide experte en alimentation qui nous a dévoilé tous les secrets et nous a mené dans les coulisses du marché de Rungis.

Pavillon de la marée du marché de Rungis

Visite guidée réservée aux plus téméraires car l’heure de Rv est fixé à 4h du matin… mais vous n’aurez à vous soucier de rien quant au transport et à la conduite très « sportive » au sein du marché… la visite inclut le transport Aller Retour en voiture privative (notre agence La Route des Gourmets dispose de la licence VTC (Voiture de Tourisme avec Chauffeur) durant toute la visite, au départ de Paris, ainsi que le péage pour pénétrer sur le marché.

Après avoir enfilé la tenue d’hygiène et le badge visiteur obligatoires, nous démarrons la visite par une rapide introduction générale sur l’organisation du marché et son histoire. Puis nous rentrons rapidement à l’intérieur du pavillon de la Marée où se trouvent les poissons et les fruits de mer ! Il faut vite démarrer car tout se passe avant 5h du matin !

Nous avons pu observer et découvrir des centaines de poissons et fruits de mer, d’espèces et d’origines variées. De la coquille Saint Jacques au homard bleu de Bretagne en passant par des saumons de Norvège ou encore du turbots pêchés dans la Manche. Les clients étant amateurs de pêche, le circuit s’est adapté à leurs envies et nous avons passé près d’1h30 sur le pavillon de la Marée pour écouter les commentaires et explications de notre guide experte en alimentation. Les clients étaient ravis car ils ont pu échangé à de nombreuses reprises avec les grossistes.

Pavillon des viandes du marché de Rungis

Après avoir repris la voiture, nous sommes passés devant l’usine d’incinération qui permet de transformer les déchets en énergie, Carole Metayer nous a expliqué la politique de développement durable du marché et le fonctionnement des centres de recyclage.
Après avoir traversé l‘Avenue de la Gastronomie où tous les grossistes en épicerie fine sont présents, nous avons poursuivi notre circuit privatif au pavillon des viandes.
Un hangar très impressionnant où d’énormes et nombreuses carcasses de bœufs et de veaux sont crochetées à des railles au plafond. De la viande de bonne qualité à la plus prestigieuse, nous avons pu discuter avec des hommes passionnés et fiers de leur métier.
Notre visite guidée de Rungis nous a ensuite conduit au pavillon de la triperie (le fameux où l’on peut assister au découpage de la tête de veau en quelques secondes…) puis à celui de la volaille où canard de Challandais et poulets de Bresse se côtoient.

Pavillons des produits laitiers du marché de Rungis

La suite s’est passée sur le pavillon des produits laitiers. Nous avons découvert d’énormes meules de Comté, d’Emmental ou encore de Tome, qui nous ont mis l’eau à la bouche !
Ici encore, nous avons pu observer une grande diversité d’offres, des plus industriels et pasteurisés, aux fromages les plus traditionnels fabriqués à partir de lait cru !
Nous avons notamment noté la présence du camembert fermier au lait cru de M. et Me Durand, la dernière ferme sur le village de Camembert, ou encore du Bleu de Termignon, un bleu de Savoir très rare !
Un lieu très intéressant où notre guide spécialisée en alimentation en a profité pour nous rappeler le principe des labels de qualité tels que les AOC, AOP, IGP…
Voilà un paradis pour les amateurs de fromages !

Pavillon des fruits et légumes du marché de Rungis

Ensuite, notre guide nous a mené au pavillon des fruits et légumes. Le marché des fruits et légumes est le plus important du MIN puisqu’il représente plus de 8 bâtiments à lui tout seul. Parmi les montagnes de cagettes remplis, des légumes de saisons venant des régions de proximité comme la pomme de terre de Noirmoutier et des fruits exotiques venant en avion de l’autre bout de monde comme la mangue cueillie à la main de Côte d’Ivoire. Entre les couleurs vives et les odeurs printanières, se balader à travers les allées est un vrai délice.

Carole Metayer nous expliquait qu’à Rungis, il y a toujours des nouveaux produits à découvrir !

Pavillon des fleurs du marché de Rungis

Enfin, notre excursion à Rungis s’est terminée au pavillon des fleurs. Une fine senteur de muguet nous a chatouillé les narines dès notre arrivée. Des allées complètes de roses de toutes les couleurs, de gerberas de tous genres ou encore des pivoines plus ou moins éclosent. Bien que le principal du marché des fleurs soit désormais délocalisé à Amsterdam, il reste encore quelques belles fleurs au marché de Rungis.

Déjeuner au marché de Rungis

Nous avons terminé cette visite guidée par un excellent déjeuner dans un des restaurants du marché de Rungis. Jus d’orange fraichement pressé, charcuteries et fromages de terroir, tartines de pain frais, viennoiseries croustillantes, salade de fruits de saison et une boisson chaude pour nous remettre de notre périple nocturne.
Et pour les plus gourmands, sachez qu’il est également possible d’organiser d’autres dégustations comme une bonne côte de boeuf, de la viande maturée, d’autres fromages ou encore un plateau de fruits de mers..

Rungis déjeuner (448 x 336)

Le petit déjeuner après une visite guidée du marché de Rungis

Alors si cet article a réveillé votre appétit et votre curiosité, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations à l’adresse infos@laroutedesgourmets.fr 

Vous pourrez  aussi retrouver le détail de cette prestation en cliquant sur le lien suivant : visite guidée privative du marché de Rungis avec la Route des Gourmets

Tagged , , , , , , , , , , , , ,

Balade gastronomique dans le quartier des Halles à Paris

 

La Route des Gourmets vous emmène au cœur de l’histoire de l’approvisionnement alimentaire de Paris grâce à sa  balade gastronomique dans le quartier des Halles.

Brève histoire des Halles et du quartier

Du petit marché de quelques étals au XIIe siècle, à la dizaine de pavillons de fer et de verre construits par l’architecte Victor Baltard dès 1853, le quartier des Halles fût durant près de huit siècles le principal lieu de vente de denrées alimentaires à Paris. Promeneurs, ménagères, restaurateurs, commerçants… Tous les Parisiens s’y côtoyaient dans l’ambiance si particulière que décrivit Zola dans son œuvre Le ventre de Paris.

Les Halles étaient le cœur de ce quartier mais les rues environnantes, comme l’emblématique rue Montorgueil, profitèrent également de cette effervescence. En effet, de nombreux restaurants et commerces de bouche emblématiques de Paris s’y installèrent tels que l’Escargot Montorgueil, le Rocher de Cancale, la pâtisserie Stohrer et bien d’autres enseignes que vous pourrez découvrir tout au long de notre visite gastronomique dans le quartier des Halles à Paris.

Voici quelques-unes des enseignes que vous aurez l’occasion de découvrir au cours de notre balade culinaire dans le quartier des Halles à Paris.

 

MORA

En 1814, Charles Trottier, chaudronnier en cuivre et étameur, fonde la Maison MORA – TROTTIER au 4, rue de la Chausserie dans le quartier des Halles (actuelle rue St Honoré). C’est grâce à l’utilisation de techniques récentes et de matériaux innovants que la maison MORA a participé au progrès mondial de l’équipement des « métiers de bouche » et a ainsi gagné sa renommée. En 1860, on pouvait retrouver l’enseigne MORA dans toutes les capitales étrangères où des chefs français étaient installés, notamment dans les différentes cours d’Europe. Aujourd’hui encore les grands chefs cuisiniers et pâtissiers utilisent cet équipementier renommé.


L’Escargot Montorgueil

Cet établissement ouvre ses portes sous le nom de « L’Escargot Montorgueil » en 1875.
En 1919, André Terrail, fondateur du mythique restaurant la « Tour d’Argent », rachète le restaurant et l’exploite avec le cuisinier Lespinasse, ancien chef du roi d’Egypte.
Il se spécialise dans l’un des plats emblématiques de la gastronomie française : les escargots.
A cette époque on pouvait y croiser de nombreuses personnes célèbres telles que Sarah Bernhardt, Marcel Proust, Sacha Guitry, Georges Feydeau, Cécile Sorel, Charlie Chaplin, Mistinguett, Jean Cocteau, Picasso, Salvador Dali…
Son histoire, sa cuisine et sa décoration (cet établissement est classé aux Monuments historiques) expliquent le fait que « L’Escargot Montorgueil » attire aujourd’hui encore de nombreux clients.

 

La pâtisserie Stohrer

C’est en 1730 que Nicolas Stohrer, pâtissier de Marie Leszczynska, fille du roi Stanislas de Pologne et épouse de Louis XV, ouvre sa pâtisserie au 51 rue Montorgueil à Paris.
Nicolas Stohrer est l’inventeur du baba au rhum, brioche imbibée de sirop et pouvant être agrémentée de chantilly, de fruits, de crème pâtissière…
Vous pourrez évidemment retrouver cette douceur dans la vitrine de la plus ancienne pâtisserie de Paris encore en activité aujourd’hui mais pas seulement, les gourmandises à découvrir dans cette boutique sont nombreuses : Puits d’Amour, tartes aux fruits, éclairs au chocolat… et également des plats traiteurs salés.
Comme de nombreux établissement de la rue Montorgueil, ce magasin est classé aux Monuments historiques.

 

Les commerces de bouche

Ce sont tous les commerces alimentaires traditionnels de proximité spécialisés dans la vente de produits alimentaires. Cela regroupe les boucheries, les poissonneries, les boulangeries, les pâtisseries, les primeurs, les traiteurs… La rue Montorgueil recense un grand nombre de ces enseignes qui sont souvent là depuis des dizaines d’années voire des siècles.
La découverte de ces commerces de bouche lors de notre promenade gastronomique dans le quartier des Halles sera l’occasion pour vous de découvrir des lieux traditionnels d’approvisionnement alimentaire.

 

Malgré de nombreux aménagements au fil des ans, les Halles devinrent un obstacle à la circulation en saturant les routes du centre de Paris. Les politiques décidèrent donc d’ouvrir un marché à l’extérieur de la ville. C’est ainsi qu’en 1969 fût construit le marché de Rungis qui est aujourd’hui le plus grand marché de vente de produits frais au monde.

Afin de poursuivre votre découverte de l’approvisionnement alimentaire de Paris, La Route des Gourmets vous propose de lire notre article sur notre visite guidée au cœur du marché de Rungis.

Ces deux promenades culinaires peuvent être combinées. Rendez-vous dès à présent sur notre site internet pour réserver votre visite gourmande dans le quartier des Halles !

Tagged , , , , , , ,