Balade gastronomique dans le quartier des Halles à Paris

 

La Route des Gourmets vous emmène au cœur de l’histoire de l’approvisionnement alimentaire de Paris grâce à sa  balade gastronomique dans le quartier des Halles.

Brève histoire des Halles et du quartier

Du petit marché de quelques étals au XIIe siècle, à la dizaine de pavillons de fer et de verre construits par l’architecte Victor Baltard dès 1853, le quartier des Halles fût durant près de huit siècles le principal lieu de vente de denrées alimentaires à Paris. Promeneurs, ménagères, restaurateurs, commerçants… Tous les Parisiens s’y côtoyaient dans l’ambiance si particulière que décrivit Zola dans son œuvre Le ventre de Paris.

Les Halles étaient le cœur de ce quartier mais les rues environnantes, comme l’emblématique rue Montorgueil, profitèrent également de cette effervescence. En effet, de nombreux restaurants et commerces de bouche emblématiques de Paris s’y installèrent tels que l’Escargot Montorgueil, le Rocher de Cancale, la pâtisserie Stohrer et bien d’autres enseignes que vous pourrez découvrir tout au long de notre visite gastronomique dans le quartier des Halles à Paris.

Voici quelques-unes des enseignes que vous aurez l’occasion de découvrir au cours de notre balade culinaire dans le quartier des Halles à Paris.

 

MORA

En 1814, Charles Trottier, chaudronnier en cuivre et étameur, fonde la Maison MORA – TROTTIER au 4, rue de la Chausserie dans le quartier des Halles (actuelle rue St Honoré). C’est grâce à l’utilisation de techniques récentes et de matériaux innovants que la maison MORA a participé au progrès mondial de l’équipement des « métiers de bouche » et a ainsi gagné sa renommée. En 1860, on pouvait retrouver l’enseigne MORA dans toutes les capitales étrangères où des chefs français étaient installés, notamment dans les différentes cours d’Europe. Aujourd’hui encore les grands chefs cuisiniers et pâtissiers utilisent cet équipementier renommé.


L’Escargot Montorgueil

Cet établissement ouvre ses portes sous le nom de « L’Escargot Montorgueil » en 1875.
En 1919, André Terrail, fondateur du mythique restaurant la « Tour d’Argent », rachète le restaurant et l’exploite avec le cuisinier Lespinasse, ancien chef du roi d’Egypte.
Il se spécialise dans l’un des plats emblématiques de la gastronomie française : les escargots.
A cette époque on pouvait y croiser de nombreuses personnes célèbres telles que Sarah Bernhardt, Marcel Proust, Sacha Guitry, Georges Feydeau, Cécile Sorel, Charlie Chaplin, Mistinguett, Jean Cocteau, Picasso, Salvador Dali…
Son histoire, sa cuisine et sa décoration (cet établissement est classé aux Monuments historiques) expliquent le fait que « L’Escargot Montorgueil » attire aujourd’hui encore de nombreux clients.

 

La pâtisserie Stohrer

C’est en 1730 que Nicolas Stohrer, pâtissier de Marie Leszczynska, fille du roi Stanislas de Pologne et épouse de Louis XV, ouvre sa pâtisserie au 51 rue Montorgueil à Paris.
Nicolas Stohrer est l’inventeur du baba au rhum, brioche imbibée de sirop et pouvant être agrémentée de chantilly, de fruits, de crème pâtissière…
Vous pourrez évidemment retrouver cette douceur dans la vitrine de la plus ancienne pâtisserie de Paris encore en activité aujourd’hui mais pas seulement, les gourmandises à découvrir dans cette boutique sont nombreuses : Puits d’Amour, tartes aux fruits, éclairs au chocolat… et également des plats traiteurs salés.
Comme de nombreux établissement de la rue Montorgueil, ce magasin est classé aux Monuments historiques.

 

Les commerces de bouche

Ce sont tous les commerces alimentaires traditionnels de proximité spécialisés dans la vente de produits alimentaires. Cela regroupe les boucheries, les poissonneries, les boulangeries, les pâtisseries, les primeurs, les traiteurs… La rue Montorgueil recense un grand nombre de ces enseignes qui sont souvent là depuis des dizaines d’années voire des siècles.
La découverte de ces commerces de bouche lors de notre promenade gastronomique dans le quartier des Halles sera l’occasion pour vous de découvrir des lieux traditionnels d’approvisionnement alimentaire.

 

Malgré de nombreux aménagements au fil des ans, les Halles devinrent un obstacle à la circulation en saturant les routes du centre de Paris. Les politiques décidèrent donc d’ouvrir un marché à l’extérieur de la ville. C’est ainsi qu’en 1969 fût construit le marché de Rungis qui est aujourd’hui le plus grand marché de vente de produits frais au monde.

Afin de poursuivre votre découverte de l’approvisionnement alimentaire de Paris, La Route des Gourmets vous propose de lire notre article sur notre visite guidée au cœur du marché de Rungis.

Ces deux promenades culinaires peuvent être combinées. Rendez-vous dès à présent sur notre site internet pour réserver votre visite gourmande dans le quartier des Halles !

Tagged , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :